Devenir auto-entrepreneur : avantages et inconvénients

L’auto-entrepreneuriat est un secteur très intéressant par lequel de nombreuses personnes gagnent leur indépendance financière et trouvent leur voie. De ce fait, plusieurs autres personnes sont tentées de se lancer dans le même domaine. Mais il vaut mieux bien se renseigner sur le sujet pour ne pas être confronté à des imprévus.

Quels sont les avantages de l’auto-entrepreneuriat

L’auto-entrepreneuriat offre de nombreux avantages qui sont de divers types. D’abord, le régime de l’auto-entrepreneuriat est illimité. Ce qui signifie qu’il peut être modifié à tout moment. En effet, vous pouvez arrêter votre activité si vous rencontrez des difficultés ou au contraire l’étendre et la transformer en entreprise plus grande. Sur le site https://www.annuaire-auto-entrepreneurs.org/, vous aurez des informations sur l’auto-entrepreneuriat en France.

Les charges financières de l’auto-entrepreneur sont déterminées à partir d’un pourcentage et de son chiffre d’affaires. S’il n’en réalise pas, il n’aura donc aucune charge à payer. Aussi, le paiement de l’impôt sur le revenu est plus flexible pour l’auto-entrepreneur, car il existe des moyens qui lui permettront de ne payer que ça. 

L’auto-entrepreneur n’est pas obligé de payer la TVA tant que son chiffre d’affaires n’atteint pas un certain seuil. Il peut donc proposer à ses clients un prix sans TVA qui sera très compétitif. En outre, il a la possibilité d’exercer plusieurs autres activités secondaires à son activité principale et d’embaucher des salariés.

Quels sont les inconvénients de l’auto-entrepreneuriat ?

Quelques restrictions viennent assombrir le tableau si reluisant de l’auto-entrepreneuriat. 

  • Interdiction pour les fonctionnaires à temps partiel ou plein de l’exercer en parallèle ;
  • Le chiffre d’affaires est limité, si vous le dépassez, vous devrez migrer votre entreprise plus haut vers le statut d’entreprise classique ;
  • Difficulté d’obtenir des financements et prêts : puisque l’auto-entrepreneur n’est pas tenu de gérer sa comptabilité, les institutions financières seront réticentes à lui octroyer un prêt ;

Toutefois, ces inconvénients ne constituent pas un blocage assez imposant pour vous dissuader de vous lancer dans l’auto-entrepreneuriat.